Storzapreti au brocciu et Tianu di vitellu 

par Elisabeth

Voici deux recettes familiales, rustiques et roboratives qui s’apprécieront en plat du jour par un froid moment d’hiver. Elles peuvent se servir indépendamment l’une de l’autre mais s’accompagnent mutuellement très bien pour les gros appétits, les jours de fête ou pour un déjeuner dominical en famille ou entre amis. 

Pour commencer voilà la recette des « Storzapreti (ou sturzapreti) au brocciu ».

Alors pour 4 personnes, il vous faut :

  • 500 g de brocciu, comme chacun sait il s’agit d’un « caillé » de brebis (plus rarement de chèvre) fabriqué par les bergers avec le petit lait. Du coup, le brocciu voyage mal et celui que l’on trouve « sur le continent » même frais  est déjà devenu du « brocciu passu » c’est-à-dire que la phase affinage a déjà commencé. Mais bon, contre mauvais fortune bon cœur, on fera avec.
  • 1 œuf, à ma connaissance, il n’existe pas de race de poule corse (les coqs en revanche pullulent…).
  • 100 g de fromage (des Alpes et oui…) râpé.
  • 3 à 4 branches de « parsa » ; la parsa est la marjolaine de Corse, vous pouvez la remplacer par autant de branches de menthe.
  • un fond de sauce au choix.
  • farine, sel, poivre.

Et maintenant au boulot !

On commence par mélanger le brocciu avec l’œuf, la persa (ou la menthe) hachée,  la moitié du fromage râpé et on saupoudre un plan de travail avec la farine.

On confectionne des quenelles d’environ 8 cm de long avec une cuillère à soupe comme on sait faire… et on les pose sur le plan de travail pour  les rouler doucement dans la farine, sans mauvaises intentions bien sûr.

On plonge alors les sturzapreti dans de l’eau bouillante salée. Après une cuisson de 5 minutes environ, les sturzapreti  remontent à la surface. On peut les cueillir avec une écumoire pour les disposer dans un plat à four et les arroser d’un fond de sauce (tomate ou pas). 

Saupoudrer le tout avec le reste du fromage râpé et mettez au four. Une fois gratinées (à l’œil ou « a visto de nas » comme on dit dans le sud-ouest), les sturzapreti se servent avec une viande en sauce ou grillée.

Elles accompagnent divinement le « tianu di vitellu » (ou viteddu). 

Mais pour ça, désolée il vous faut du veau corse et là, je ne peux rien faire pour vous…Voulez-vous néanmoins la recette ? Allez, vous verrez c’est facile.

A la place du veau corse, dont la particularité est d’être du veau d’un an élevé sous la mère à la chair déjà très rouge, procurez-vous du bon veau bio de Lozère par exemple, c’est plus cher mais il n’y a pas photo.

Et maintenant pour le tianu et toujours pour 4 personnes :

  • 800 g de collier ou d’épaule de veau coupés en gros dés.
  • ½ oignon coupé en lanière.
  • 4 à 5 carottes (nouvelles quand c’est le moment) coupées en grosse rondelles d’1 cm environ.
  • 1 gousse d’ail hachée.
  • 150 g d’olives vertes dénoyautées.
  • 20 cl de vin blanc (du domaine Poli par exemple, oui ça existe) c’est un cépage Vermentino.
  • 4 belles louches de sauce tomates comme vous savez la faire.
  • Sel, poivre.
  • 1 branche de nepita (c’est le thym corse donc vous pouvez mettre du thym de Provence) et 1 feuille de laurier.
  • 1 cuillerée à soupe de farine blanche.
  • 3 cuillerées à soupe d’huile d’olive.
  • quelques feuilles de persil haché.

Et on y va.

Faites d’abord revenir l’oignon dans l’huile en prenant soin qu’il reste bien translucide (donc à feu doux) puis ajouter les morceaux de viande et les carottes et faites dorer en quelques minutes.

Saler mais très peu (ou pas du tout selon les goûts) car les olives que l’ont va ajouter plus tard le sont déjà. Singer* !!!

Après avoir laissé épaissir durant 2 minutes, déglacer au vin blanc et ajouter l’ail, la sauce tomate, le persil et couvrez le tout d’eau à hauteur. Ajouter la nepita, le laurier et les olives dénoyautées.

Cuire le tout à feu très doux durant 1h30 à 2h.

Réchauffé, c’est encore meilleur.

* Saupoudrer de farine

close

Le Bouillon passe à table, rejoignez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *