λογότυπος

Benjamin Santa, professeur de graphisme au lycée Don Bosco, intervient : “logo n’est qu’une version raccourcie de logotype qui vient du grec ancien λογότυπος, logotipos composé de logos (parole, discours) et typos (marque laissée par un coup, empreinte). Un logo est une parole inscrite, une marque qui parle.”

Nous sommes le 28 mai 2021 et les membres de l’association réunis pour l’occasion examinent les 12 propositions d’identité visuelle de 12 de ses élèves de bac pro Communication visuelle.

En réalité, l’histoire a commencé en mars 2020. Le Bouillon de Noailles fraichement créée se cherche un blason et finit par appeler Benjamin Santa au secours. Mais la Covid contrarie cette collaboration à peine initiée. C’est avec l’aide de Clément Rollet, graphiste récemment diplômé de cette même section, que nous imaginons le logo actuel.

C’est au prix de beaucoup d’efforts, de réflexions, de questions et d’hésitations que nous aboutissons à une image qui semble nous représenter. L’exercice nous plaît, nous passionne même. En septembre 2021, nous contactons à nouveau Benjamin Santa.

Et voilà Janis, Inès, Antoine, Lilia, Elsa, Roméo, Hugo, Yanis, Isis, Victoria, Louis et Morgane, tous élèves en 1ère Communication visuelle, qui se mobilisent sur notre image.

Nous les rencontrons une première fois pour leur présenter notre association et notre demande. Ils posent des questions. Ils veulent comprendre qui nous sommes, ce que nous voulons faire, ce que nous attendons d’eux.

Nous les revoyons 2 mois après. Ils se sont renseignés, ont fait des recherches sur internet. C’est maintenant avec leurs propres mots qu’ils nous parlent du quartier de Noailles, d’alimentation, de solidarité. Ils disent l’ambiance qu’ils associent à notre projet, les couleurs, les formes, les messages. Ils apprennent en classe une méthode de travail, Benjamin Santa veille à ce qu’elle soit suivie. Nous sentons déjà leurs fibres créatrices, leurs inspirations, leurs pattes graphiques qui s’expriment différemment chez les unes et chez les autres. Une dernière réunion de travail permet de faire des arbitrages entres les versions d’une même proposition. Et nous nous donnons rendez-vous en mai pour la présentation du travail final.

Nous revoici donc le 28 mai avec les 12 propositions de chartes graphiques exposées sur les murs de notre local. Chaque élève présente la sienne. Il y a les timides, les nonchalants, les blagueurs, les sérieux. Il y a surtout 12 futurs professionnels qui croient en ce qu’ils font, qui répondent aux questions parfois pointues du public (“C’est quoi la vectorisation ?”), qui argumentent, qui entendent les remarques sur leur création. Leur professeur intervient parfois, précise et en revient toujours à la méthode. C’est un exercice très difficile auquel ils se prêtent, et ils le font avec tant de courage et de volonté que chaque intervention est applaudie. Nous continuons une agréable discussion autour d’un pot.

Leur travail reste exposé 8 jours au cours desquels 70 visiteurs votent pour leur logo préféré. Un vote à bulletin secret. Le dépouillement de l’urne est réalisé sans huissier mais avec soin et recomptage. Nous avions prévu de retenir 3 travaux mais ce seront 4 élèves qui montent sur le podium :

1ère

Lila

– – –

Janis

2ème exæquo

Roméo

– – –

Antoine

Nous félicitons les gagnants et remercions vivement tous les élèves, leur professeur et le lycée.

Lorsque nous annonçons les résultats du scrutin à Benjamin Santa, il réagit en professeur passionné : “Ce projet a permis à nos étudiants de se confronter à une demande réelle leur permettant ainsi de mieux mesurer les enjeux de leur formation ainsi que le niveau d’acquisition de leurs connaissances. Cela leur a permis aussi de mieux appréhender les savoirs être inhérents au monde professionnel. L’aspect “appel d’offre” a stimulé leur compétitivité, leur créativité et leur investissement. Merci au Bouillon de Noailles de nous avoir confié ce beau projet.”

Nous ne pensons pas changer dans l’immédiat notre logo actuel, il commence à être connu, nous nous y sommes habitués, il nous colle à la peau. Cependant cette collaboration fructueuse avec des professionnels en herbe a renforcé notre détermination à poursuivre l’objet de notre association : la formation, l’apprentissage, et l’expérimentation, sources d’épanouissement personnel et de liens sociaux.

close