Archives de l’auteur : Nadia

Joyeux Noailles !

La fin de la troublante année 2020 approche. C’est l’heure des bilans qui précède celle des bonnes résolutions.

Dans notre marmite, 3 Ingrédient

L’appel à financement des trois premiers numéros d’Ingrédient, la revue de rencontres culinaires « mais pas que », a été un franc succès et le résultat est là : ils sont édités ! Trois opuscules, beaux, élégants, drôles, magnifiquement illustrés, pour le prix dérisoire de 5 € le numéro. Les généreux contributeurs ont déjà récupéré leurs exemplaires. 

Mais où donc dénicher cette revue ? En vente directe au local le samedi après-midi et sur notre site. Sur notre site toujours, vous trouverez la liste des partenaires pour une lecture gratuite sur place et des meilleurs points de vente. Puisque c’est Noël, pensez-y pour un cadeau !

Merci à Mo Abbas pour ce travail unique, ainsi qu’à Louise Azuelos, Camille Gérard et Azad Eurdekian pour leurs illustrations singulières et à la maison d’édition Le port a Jauni pour son soutien chaleureux et professionnel.

Une collaboration qui se poursuit

Les élèves du BTS Négociation et Digitalisation de la Relation Client du lycée St Exupéry travaillent, mitonnent, construisent, cherchent et débattent. Avec l’appui de leur professeure Christine Volpi, ils construisent une étude de marché, repensent le site internet, et nous accompagnent sur cette lettre en nous proposant un article sur le foodporn. Le Bouillon de Noailles leur propose un laboratoire pour développer leurs compétences, ils nous apportent une énergie neuve et des idées bouillonnantes.

Et la suite ?

Nous avions bien des dates calées pour des opérations de traiteur Hors les Murs, mais comme tout le secteur de la restauration, nous sommes suspendus aux suites sanitaires. Nous sommes chauds-bouillants et nous ne manquerons pas de vous informer dès qu’il sera possible de se restaurer ensemble.

Notre équipe s’étoffe, n’hésitez pas à rejoindre cette aventure.

Bonne fin d’année à tous !

Le bureau

Calentica !

par Nadia

C’est une recette oranaise qui ressemble à une recette niçoise qui s’appelle la Soca et à une recette seynoise qui s’appelle la Cade.

Alors, il faut de la farine de pois chiche.  Toutes les épiceries, tous commerces de Noailles en vendent. On en trouve aussi dans les magasins bio. On peut s’en servir ensuite pour faire des cakes salés.

Il en faut 250 grammes.

On prépare un litre d’eau. On met la farine dans un saladier et on rajoute l’eau au fur et à mesure en mélangeant un peu en évitant les grumeaux. Cette recette demande très peu d’ingrédients.

On laisse reposer la pâte 12 heures en pensant à remuer de temps en temps pour mettre de l’air dans la pâte et casser des grumeaux.

On rajoute de l’huile d’olive (genre : deux cuillères à café), on mélange. ?On peut rajouter un œuf. On met du sel et du poivre. On mélange et on laisse reposer une heure. C’est une recette très fatiguée qui doit beaucoup se reposer.

On préchauffe le four à 210 degrés. On badigeonne un moule avec de l’huile d’olive. On met la pâte dans le moule et on enfourne pendant 45 minutes. Il faut que la Calentica soit dorée au-dessus et onctueuse à l’intérieur.

On coupe des petits morceaux et on saupoudre de cumin. Ça se mange chaud.

Hum bon appétit !